MANEROS PRODUCTION

association bruyante

11 juillet 2007

CUT CITY

( bon..on a  pris du retard pour la fin du compte rendu des eurocks et comme du coup de moins en moins de gens viennent jeter un oeil ici , un ptit article d'actu pour patienter!!)


exitdecades_front_big

 Les aléas du téléchargement peuvent réserver pas mal de surprises…..à qui n’est ce pas arrivé , en voulant se procurer un film raisonnablement récent de se retrouver , le téléchargement terminé , avec en place du dit film un bon vieux boulard des familles…

 

Pour ma part en trois tentatives de me procurer « Dans la peau de jacques chirac » , le documentaire de Karl zero , je me suis a trois reprise possesseur des « nuits de la présidente » , ou l’on tente vainement de nous faire croire que Bernadette Chirac ( ou Cecilia sarkozy ) aurait le physique de laure sinclair , et récupérerait ses pièces jaunes d’une manière peu conforme aux mœurs.
 

Toutefois ces imprévus peuvent parfois générer de belles découvertes ( quoique le postérieur de laure Sinclair est plutôt charmant ,mais ne constitue nullement une découverte pour tout Maneros qui se respecte)….
 

Bref venons en au faits qui justifient cet article…..alléché, il y a peu, par la sortie proche du dernier album d’Interpol (à ce moment précis je devrai faire une brève description du groupe dit , mais apres tout rien ne m’oblige à le faire , jouons la nous un peu élitiste , demerdez vous allez écouter Interpol vous ne le regretterez sans doute pas , sauf bien si fan transi de rock, festif )….donc trop impatient ( et radin ) pour attendre de me le procurer ,me voila sur la mule en train de traquer la dite gallette , espérant quelques fuites de studio…

Le premier essai est un échec total , voire un expérience traumatisante lorsque le dossier téléchargé , et prénommé « Our love to admire » , comme l’opus des new yorkais précités à venir , se révèle contenir un album des  killers (argh !)………. aller simple pour la corbeille et absorption d’une plaquette entiere de spasfon.

 

La prudence me fait me rabattre sur un EP apparemment titré « Mammoth »…..je lance winamp , la main tremblante…

 

----------------------suspense insoutenable---------------------------

 

 (enfin faites genre quoi !!! )

 

…. là les sonorités de la première piste me laissent croire que j’ai bon

….batterie sèche , basse  puissante et tranchante , guitare noyée sous le chorus , claviers eighties

 ...pourtant rapidement me voila confronté au doute...la voix grave et nasillarde de paul banks semble s’etre éclaircie (je n’ai pas dis « enjouée » pour autant, hein..)

…et les compositions se font un brin plus directes , moins feutrées, avec une percussion qui laisserait a penser que le combo new yorkais a fini par s’admettre l’influence de joy division , quitte a se complaire dedans

 

….un brin dubitatif je récolte avis et informations pour en arriver a la conclusion évidente que cet album n’est encore pas celui espéré . C’est en fait « Exit decades » effort d’un groupe suédois méconnu :  «  Cut city »

 

Encore un clone de joy division sans intérêt ?

Pourtant cette fois ci l’album ne termine pas la corbeille …et plus je l’écoute, plus je l’apprécie

 

Avec des compos moins originales qu’Interpol , a la limite du putassier par moment( le titre  « such verve ») mais quelques pépites irrésistibles telles que « damages » ou « dull miles » Cut city , sombre mais nerveux , prends la place du bon second couteau post newwave , place laissée vacante depuis le très décevant dernier album des autrefois prometteurs Editors (qui ont décidé de devenir aussi chiants que Coldplay)

 

Pas révolutionnaire mais franchement plaisant ,ce groupe mérite de l’attention  et vu le mois de juillet de merde qu’on se tape leur musique est presque de circonstance . Chopez cet album (comme quoi on fait pas que démonter ici bas , on fait aussi de la promo mamzelle !!) et allez l’écouter dans le bus par temps de pluie la gueule collée contre la vitre en écrasant le pied de votre voisin (ok c’est peut etre pas si terrible que ça comme promo…)


 

……Au final je n’ai toujours pas écouté « Our love to admire » ( et les critiques que j’en ai lu, ainsi que la pochette hideuse ne me laissent pas espérer le meilleur ) mais « Exit decades » m’a permis de patienter sans mal.

 

le marquis

Posté par kikala à 16:51 - Maneros aime - Commentaires [3] - Permalien [#]

y'en a que ça interesse

    Proner le telechargement illegal, c'est mal
    Et se retrouver avec des films de boules à la place d'un quelconque autre film c'est vraiment LOURD.
    Et sinon je peux rien dire d'autre, je connais pas (à part de nom) Interpol & encore moins Cut city.
    Par contre, oui, les Editors sont chiants.

    une reflexion pertinente de debbie, 14 juillet 2007 à 12:13
  • Je viens de tomber là dessus:
    http://www.downstreet.biz/index.php?page=2&table=films&id=517&PHPSESSID=b62a6ce57d181bdddb1ba1a1180a1a50

    Je sais pas si il marche mais essaie toujours.

    La bise.

    une reflexion pertinente de debbie, 14 juillet 2007 à 14:01
  • ohé ohé

    J'aimes bien le ton de cet article VIVA MANEROS!

    une reflexion pertinente de Jacques, 22 juillet 2007 à 14:05

t'as un truc à dire